Grand Est

Des collaborations au service de la biodiversité

Le Rhin est un axe économique majeur pour l’Europe, qui s’est développé au prix de lourds travaux d’aménagement, pour « domestiquer » le fleuve sauvage et ainsi maîtriser ses crues, faciliter la navigation et valoriser sa force hydraulique.

Le Vieux Rhin. Crédit photo : David Monnier / OFB

Afin de restaurer les fonctionnalités écologiques du fleuve, dégradées lors de ces travaux, le Plan Rhin vivant a été lancé en fin 2019. Il vise à favoriser l’émergence, l’accompagnement et le financement de projets tout en préservant les usages économiques et sociaux.

Cette démarche est formalisée par une convention de partenariat 2019-2025 signée en décembre 2019 par l’État, l’Office français de la biodiversité, la Région Grand Est et l’agence de l’eau Rhin-Meuse. Ensemble, ces 4 pilotes mutualisent leurs moyens financiers et humains pour accompagner les acteurs du territoire (collectivités, gestionnaires, associations…) dans la conception et la mise en place de projets.
Depuis la signature de la convention, 20 projets, pour un montant de 6 M€, ont été engagés, comme par exemple une étude de faisabilité sur le potentiel de renaturation des berges du fleuve ou la reconversion en zone humide des anciens bassins de décantation des Mines de potasse d’Alsace sur l’île du Rhin à Fessenheim.