Utiliser des végétaux sauvages et locaux

Planter et semer des espèces végétales locales présente de nombreux avantages. Ces espèces étant déjà adapté au sol et au climat, elles participent également à la préservation de la biodiversité locale. Elles sont un maillon essentiel pour l’écosystème et abritent une microfaune utile aux jardins. La marque collective Végétal local produite par l’Office français de la biodiversité est un outil qui permet la traçabilité des végétaux sauvages et locaux.

vignette_67_33
texte_p_67_33

La marque Végétal local

Jusqu’alors, le marché français était dépourvu de dispositif pour garantir et contrôler l’origine de ces végétaux sauvages. Avec la marque collective Végétal local, les semences de base sont prélevées dans le milieu naturel de votre territoire. La production est garantie d’origine locale. La marque Végétal local est de plus l’assurance que ces végétaux ont conservé un maximum de leur diversité génétique, garantie d’une bonne adaptation à court et long terme.

Elle permet aux gestionnaires d’espèces naturels et aux maitres d’ouvrage de faire de la restauration écologique. Dans le domaine de l’agroforesterie la marque permet également de réussir l’objectif de conservation de la biodiversité. Elle est utile pour les acteurs engagés dans la trame verte et bleu, la transition "Zéro Phyto" et la gestion d’espèces exotiques envahissantes. 

La marque possède un fort niveau d'exigence envers ses partenaires pour garantir et préserver la diversité génétique des végétaux. Les critères de sélection s'opèrent à plusieurs niveaux : 

La collecte

Elle doit avoir lieu dans le milieu naturel, sur des sites exempts de semis ou plantation, sur des végétaux autochtones. Elle est conduite de manière durable et responsable, en respectant les milieux naturels et la flore sauvage. Elle est réalisée de manière à obtenir une importante diversité génétique dans le lot collecté.

La production

Le référentiel technique de la marque exige que les semences soient multipliées dans la région d’origine de la collecte et précise les conditions particulières pour l’élevage des arbres et arbustes. Les procédés de production doivent maximiser la diversité génétique des végétaux commercialisés.
 

L’utilisation

Les végétaux de la marque sont adaptés à leur région d’origine, pour une utilisation locale. Les végétaux produits disposent d’une traçabilité précise et contrôlée. Les producteurs sont régulièrement audités.
 

 

La carte des 11 régions biogéographiques

Cette carte permet aux bénéficiaires de la marque de référencer les graines, plantes ou boutures à la vente.
Dans un souci de cohérence écologique, 11 régions biogéographiques indépendantes des
régions administratives ont été définies comme trame règlementaire de la marque.

En savoir plus :

Végétal local, une marque de l'OFB

Végétal local est une marque collective simple qui a été créée à l’initiative de trois réseaux : les Conservatoires botaniques nationaux, l’Afac-Agroforesteries et Plante et Cité en 2015. Elle est issue d’un appel à projets du Ministère en charge de l’écologie lancé en 2011 dans le cadre de la Stratégie nationale pour la biodiversité et intitulé « Conservation et utilisation durable d’espèces végétales indigènes pour développer des filières locales ». Réunissant près de 150 scientifiques et représentants des producteurs et utilisateurs de végétaux, durant deux années, la démarche collective a permis de définir les objectifs, les outils et le cadre pour la collecte, la production et la traçabilité des végétaux sauvages d’origine locale. La marque est aujourd’hui propriété de l’Office français de la biodiversité (OFB). L’animation de la démarche continue à être assurée par le réseau des Conservatoires botaniques nationaux, l’Afac-Agroforesteries, Plante et Cité et l’Office français de la biodiversité.