Actualités
National

Dénombrements d'oiseaux d'eau migrateurs au Sahel

International
Partenariats & conventions
Milieu aquatique

Dans le cadre du programme RESSOURCE (Renforcement d’expertise au sud du Sahara sur les oiseaux et leur utilisation rationnelle en faveur des communautés et de leur environnement), les agents de l'Office français de la biodiversité (OFB) ont appuyé cet hiver les opérations de dénombrements d'oiseaux d'eau au Soudan, au Tchad et au Mali. L'objectif de ce programme est de protéger les zones humides sahéliennes, suivre et préserver leurs populations d'oiseaux d’eau.

Deux très vastes zones humides au Soudan

L’administration soudanaise en charge de la faune sauvage (WCGA) et l’OFB ont réalisé des dénombrements au Lac Nubia (nord du Pays). Il s'agissait du premier comptage sur la partie soudanaise de cet immense lac artificiel, le 3ème plus vaste d’Afrique.

Un recensement a également été effectué dans le Khor Abu Habil (Nil blanc) où 9 % de la population hivernante d’Afrique orientale de Barge à queue noire a été recensée cette année.

Cette espèce est classée comme quasi-menacée sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

L’OFB a également assuré une formation au comptage et à la détermination des oiseaux d'eau à la WCGA ainsi qu'un appui pour l'inscription de la zone du Khor Abu Habil au titre de la convention de Ramsar.

Survol de 3 zones Ramsar au Tchad

L’OFB a effectué plusieurs dénombrements en avion avec la coopération de l’administration tchadienne en charge de la faune sauvage (DCFAP), l'ONG African Parks, l'Université d'Aarhus et la Fondation Aage V. Jensen (Danemark).

Sur le lac Fitri et la plaine d’inondation des Bahrs Aouk et Salamat, les grands effectifs de canards dénombrés les années passées n’ont pas été au rendez-vous cette année mais les Grues couronnées et les Chevaliers combattants étaient bien présents.

Les agents de l'OFB et leurs partenaires ont également survolé les plaines d'inondation du Logone et des dépressions Toupouri, où 12 heures de vol ont été nécessaires pour échantillonner cette immense zone Ramsar.

Les Grues couronnées, plusieurs milliers d’Oies armées de Gambie et de Glaréoles à collier ont été dénombrés dans ces vastes prairies humides.

Un comptage au sol a été testé sur le Lac Iro mais la trop haute végétation ne permettait pas d'avoir une visibilité suffisante sur des superficies efficaces.

Deux lacs à l’ouest du Mali

Malgré l’impossibilité récurrente de survoler le Delta Intérieur du Niger (DIN) pour des raisons de sécurité, 2 survols tests ont été réalisés fin février sur deux lacs : Manantali et Magui dans la région de Kayes à l’ouest du Mali.

Cet exercice aura permis l’évaluation des effectifs d'oiseaux d'eau sur ces sites, en soutien à la participation du Mali aux Dénombrements Internationaux d’Oiseaux d’Eau.

À cette occasion un reportage photo a été également réalisé par le photographe professionnel Matthieu Rosier.

Le recensement

Sur les immenses complexes de zones humides africaines, il n'est généralement pas possible de recenser tous les oiseaux d'eau migrateurs de manière exhaustive. Les agents de l’OFB ont recours à l'échantillonnage par voies terrestre, fluviale ou aérienne. Cette technique consiste à compter les oiseaux sur des petits tronçons ou secteurs puis d'extrapoler les densités estimées à l'ensemble du complexe ciblé de zones humides si suffisamment d’échantillons ont pu être couverts.

Le programme RESSOURCE

Le Programme RESSOURCE (Renforcement d’expertise au sud du Sahara sur les oiseaux et leur utilisation rationnelle en faveur des communautés et de leur environnement), cofinancé par le Fonds français pour l’environnement mondial et l’Union européenne, est coordonné par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Il est mis en œuvre dans cinq pays (Egypte, Mali, Sénégal, Tchad, Soudan) par des partenaires techniques reconnus pour leur expertise dont l’OFB. Il a pour objectif de contribuer au maintien des services écosystémiques des zones humides sahéliennes, en développant des approches innovantes de suivi et de gestion durable des oiseaux d’eau et de leurs habitats.

En savoir plus