La réserve naturelle nationale d’Iroise

L'Office français de la biodiversité est gestionnaire de la réserve naturelle nationale d’Iroise en Bretagne.

vignette_67_33
texte_p_67_33

La réserve naturelle nationale d’Iroise a été créée par le décret ministériel n°92-1157 du 12 octobre 1992.

Située en plein cœur de l'archipel de Molène, elle est constituée du domaine terrestre des îles de Banneg (et ses îlots annexes, Enez Kreiz et Roc'h Hir), Balaneg (et ses Ledenez) et Trielen, pour une superficie totale d'environ 40 hectares.

Ces îles sont propriété du Conseil départemental du Finistère, au titre des Espaces naturels sensibles. Bretagne Vivante a assuré la gestion de la réserve de 1992 à 2016.

Afin de mieux intégrer le lien écologique entre les îlots classés en réserve naturelle et le territoire marin adjacent, le Parc naturel marin d'Iroise en devient gestionnaire en 2016.

Plus globalement, les îles et îlots de l’archipel de Molène présentent un intérêt patrimonial incontestable, largement reconnu depuis de nombreuses années, comme en témoignent les différents outils de protection existants sur le territoire : sites classés, zone de protection spéciale et zone spéciale de conservation  (sites Natura 2000 « Ouessant – Molène »), réserve de biosphère des îles et de la mer d'Iroise, Parc naturel régional d'Armorique, Parc naturel marin d'Iroise,…

Un projet d’extension de la réserve naturelle à l’ensemble des îles et îlots non habités de l’archipel de Molène, ainsi qu’à leurs estrans, devrait voir le jour dans le courant de l’année. La réserve étendue doit notamment intégrer l’île de Béniguet, propriété de l’Office français de la biodiversité et classée réserve de chasse et de faune sauvage depuis 1993.

Habitats et espèces de la réserve

La végétation des îlots, adaptée aux vents et aux embruns, présente également un caractère original et remarquable, tout comme les formations littorales typiques de l'archipel de Molène que sont les cordons de galets ou les blocs rocheux.

La réserve naturelle nationale d'Iroise abrite ainsi dix habitats d'intérêt communautaire au titre de l'annexe I de la directive européenne « Habitat ». Les végétations de falaises littorales constituent l'habitat le plus représenté sur l'ensemble des trois îles.
Les pelouses de dunes fixées et la végétation des hauts de cordons de galets sont également bien représentées.
Sur Balaneg et Trielen, des loc'h (lagunes en mer a marée) forment un habitat rare. Traces d’activités agricoles à présent abandonnées, des friches de ronces et fougères aigles, d’orties et de chardons se sont également développées sur Trielen et Balaneg.

Protégées d'une fréquentation excessive et exemptes de prédateurs terrestres, les îles de la réserve naturelle d'Iroise sont considérées comme zone refuge pour les oiseaux marins et côtiers, qui y trouvent des milieux favorables à la nidification.
Ainsi, Huit espèces d’oiseaux marins s’y reproduisent annuellement :

  • l'océanite tempête,
  • le puffin des Anglais,
  • le grand cormoran,
  • le cormoran huppé,
  • les goélands argenté, brun et marin,
  • la sterne pierregarin.

La réserve revêt une importance toute particulière pour l’océanite tempête et le puffin des Anglais, puisqu’elle accueille respectivement 75 % et 20 % des effectifs nicheurs français. Elle accueille également deux espèces de limicoles côtiers : le grand gravelot et l'huîtrier-pie.

L'OFB, gestionnaire de la réserve naturelle nationale d'Iroise

La gestion de la Réserve naturelle nationale d’Iroise est confiée au Parc naturel marin d’Iroise depuis le 1er octobre 2016. Le Parc assure ainsi la mise en œuvre du plan de gestion 2014-2023 et développe des actions dans les différents domaines d’activité de la réserve : connaissance et suivi continu du patrimoine naturel, surveillance du territoire et police de l’environnement, interventions sur les milieux naturels, maintenance des infrastructures d’accueil, sensibilisation et éducation à l’environnement...

Un contrat de recherche et développement a par ailleurs été établi avec Bretagne Vivante, de manière à poursuivre les suivis menés par l’association depuis de nombreuses années sur l’océanite tempête.

Le plan de gestion s’articule autour de 7 objectifs à long terme, répondant aux enjeux de conservation identifiés. Parmi ceux-ci, la connaissance et le suivi de l'évolution des populations d'oiseaux et des habitats naturels constituent le cœur des missions de la réserve, et mettent en évidence son rôle majeur d'observatoire de l’environnement naturel sur le long terme, au sein d'un réseau d'espaces protégés. Les données collectées sont indispensables pour évaluer l’état de conservation des espèces et des milieux, ainsi que leur dynamique d’évolution.

Réglementation dans la réserve

En milieu insulaire, les espèces et les espaces, déjà soumis à de fortes contraintes environnementales (érosion, conditions climatiques extrêmes), se trouvent particulièrement sensibles aux perturbations d’origine humaine. L'intérêt patrimonial des îlots de la Réserve naturelle d'Iroise et les enjeux de conservation identifiés ont ainsi conduit à réglementer les usages et activités.

L’accès à la partie terrestre des îles de Trielen, Balaneg et Banneg et leurs îlots annexes est ainsi réglementé :

  • Trielen : accès autorisé en tout temps
  • Balaneg : accès interdit du 1er avril au 15 juillet et en tout temps pour ses Ledenez
  • Banneg et îlots annexes : accès interdit en tout temps.

Le feu, le camping et le bivouac, les chiens, le dépôt de déchets, ainsi que toute cueillette, sont également interdits sur la réserve.

Dans cette rubrique :