Les réserves

L’Office français de la biodiversité (OFB) est gestionnaire ou co-gestionnaire de 30 réserves aux statuts et milieux variés, auxquelles il dédie des moyens humains, financiers et techniques.

Les réserves sont des espaces délimités créés pour protéger un patrimoine naturel (biologique et géologique) remarquable grâce à une réglementation adaptée et en prenant en compte le contexte local.

Elles ont trois rôles majeurs :

  • Participer à la préservation de la biodiversité ;
  • Conduire des études et recherches sur la faune et ses habitats ;
  • Valoriser les travaux auprès des professionnels et du grand public.

Actuellement, l’Office français de la biodiversité gère ou co-gère 30 réserves :

  • 8 réserves naturelles nationales (RNN) ;
  • 13 réserves de chasse et de faune sauvage (RCFS) dont 3 en Corse.
  • 9 réserves nationales de chasse et de faune sauvage (RNCFS) ;

A ces réserves, se rajoutent deux territoires, sans statut réglementaire, mais avec un enjeu fort de protection :

La diversité des statuts de ces réserves reflète l’histoire française de protection des espaces naturels issue du mouvement écologiste (RNN) et du milieu cynégétique (RCFS et RNCFS). Ces différents statuts sont un atout pour s’adapter au contexte local et aboutir in fine à la conservation des espèces et habitats patrimoniaux.
La gestion de réserves est une activité de longue date des établissements fondateurs de l’OFB. Le conseil supérieur de la chasse avait édité en 1952 le premier bulletin sur les réserves traitant notamment de la gestion de la réserve de chasse du Mercantour à l’origine du parc national du même nom.

Pour l’ensemble de ces territoires, l’OFB s’applique à mettre en œuvre un document de gestion dédié grâce à des moyens humains et financiers spécifiques. L’établissement dispose de compétences indispensables à la gestion telles que la recherche et l’expertise pour développer des études, la police de l’environnement pour assurer la surveillance du territoire ou la mobilisation citoyenne pour sensibiliser aux enjeux de protection.
La gestion de ces réserves participe, entre autres, à la déclinaison de la Stratégie nationale des aires protégées 2030 par l’OFB.

Les réserves naturelles nationales (RNN)

vignette_67_33
texte_p_67_33

 

Le classement d’une réserve naturelle nationale est prononcé par décret ministériel ou en Conseil d’État pour assurer la conservation d’éléments du milieu naturel.
Il peut résulter d’une décision nationale, de la mise en œuvre d’une réglementation européenne ou d’une obligation issue d’une convention internationale.

Les réserves naturelles peuvent être soumises à une réglementation particulière et, le cas échéant, certaines pratiques susceptibles de nuire au développement naturel de la faune et de la flore peuvent être interdites (chasse, la pêche, agriculture, activités sportives et touristiques,…).

Les 8 réserves naturelles nationales gérées ou cogérées par l'OFB

> RNN Baie de l’Aiguillon - Vendée (2 300 ha)
> RNN Baie de l’Aiguillon - Charente-Maritime (2 600 ha)
> RNN Casse de la Belle Henriette (337 ha)
> RNN Etang de l’Estagnol (78 ha)

> RNN Iroise (39 ha), en cours de modification pour être étendue
> RNN Jujols (472 ha)
> RNN Prés salés d’Arès et de Lège Cap-Ferret (330 ha)
> RNN Marais communal de Saint Denis du Payré (206 ha)

Les réserves de chasse et de faune sauvage (RCFS)

Les réserves de chasse et de faune sauvage visent à protéger les populations d’oiseaux migrateurs conformément aux engagements internationaux, assurer la protection des milieux naturels indispensables à la sauvegarde d’espèces menacées, favoriser la mise au point d’outils de gestion des espèces de faune sauvage et de leurs habitats et contribuer au développement durable de la chasse dans les territoires ruraux. La pratique de la chasse y est interdite ainsi que toute autre activité susceptible de déranger la faune sauvage.
De manière générale, les réserves de chasse et de faune sauvage sont créées par arrêté préfectoral à l’initiative du détenteur du droit de chasse sur les terrains considérés, mais toute association communale de chasse agréée (ACCA) est tenue de mettre en réserve 10% de son territoire.

Les RCFS de Corse ont la particularité d’avoir leurs conditions d’institution et de fonctionnement fixées par délibération de l’Assemblée corse.

Les 13 réserves de chasse et de faune sauvage gérées ou cogérées par l'OFB

> RCFS Pointe d’Arçay (1 035 ha)
> RCFS Ile de Béniguet (57 ha)
> RCFS Terres d’Oiseaux (131 ha)
> RCFS Chanteloup (38 ha)
> RCFS Le Hâble d’Ault (180 ha)
> RCFS Le Masserreau (393 ha)
> RCFS Le Migron (290 ha)

> RCFS Sud Saint-Pierre (1 138 ha)
> RCFS Grand’Mare (146 ha)
> RCFS Donzère-Mondragon (1 490 ha), en cours d’instruction RNCFS
> RCFS de Corse Ascu - Asco (3 0005 ha)
> RCFS de Corse Tartagine (2 283 ha)
> RCFS de Corse Bavedda - Bavella (1 972 ha)

Les réserves nationales de chasse et de faune sauvage (RNCFS)

vignette_67_33
texte_p_67_33

 

Si une réserve de chasse et de faune sauvage présente une importance particulière (espèces présentes en diminution, étendue du site ou en fonction des études poursuivies), elle peut être constituée en Réserve nationale de chasse et de faune sauvage (RNCFS).

Un arrêté ministériel est pris nommant le gestionnaire qui doit obligatoirement être un établissement public.

Les 9 réserves nationales de chasse et de faune sauvage gérées ou cogérées par l'OFB

> RNCFS Les Bauges (4202 ha)
> RNCFS Belledonne (2 307 ha)
> RNCFS La Caroux-Espinouse (1 658 ha)
> RNCFS Le Rhin (4 135 ha)
> RNCFS Golfe du Morbihan (7 358 ha)

> RNCFS Lac de Madine et étang de Pannes (1 840 ha)
> RNCFS La Petite-Pierre (2 728 ha)
> RNCFS Orlu (4 243 ha)
> RNCFS Lac du Der – Chantecoq et étangs d’Outines et d’Arrigny (5 664 ha)

Synthèses et bilan
 

Les différents statuts des réserves de l’OFB

 

RNN

RCFS

RNCFS

Création

Décret ministériel ou en Conseil d’Etat

Arrêté préfectoral ou par l’Assemblée de Corse

Arrêté ministériel

Gestionnaire

Toute structure

Pas d’obligation de gestion

OFB ou autre établissement public

Document de gestion

Plan de gestion validé par le Préfet

Programme de gestion pour la constitution

Gouvernance

Comité consultatif et Conseil scientifique désigné par le préfet

Comité directeur institué par l’arrêté et directeur nommé par le Préfet

Budget alloué

Dotation annuelle Etat

Non prévu

Non prévu

Nombre sur le territoire national

165 RNN

Environ 12 000 RCFS

11 RNCFS


Bilan de l'année 2019 dans les réserves gérées ou cogérées par l'OFB