Le réseau Natura 2000

Le réseau Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels destiné à protéger des espèces et des habitats remarquables tout en maintenant des activités socio-économiques. En France, il existe 1 780 sites Natura 2000. L'OFB est pleinement impliqué dans cette politique publique, et ce, à toutes les échelles, locale, nationale et européenne.

    vignette_67_33
    Le vieil étang de Bairon, un site Natura 2000. Crédit photo : Delphine Cury / OFB
    texte_p_67_33

    Outils fondamentaux de la politique européenne de préservation de la biodiversité, les sites Natura 2000 visent une meilleure prise en compte des enjeux de biodiversité dans les activités humaines.
    Ces sites sont désignés pour protéger un certain nombre d’habitats et d’espèces représentatifs de la biodiversité européenne.

    La liste précise de ces habitats et espèces est annexée aux directives européennes Oiseaux et Habitats-faune-flore.

    En Europe, le réseau Natura 2000 représente 27 522 sites dont 1 780 en France. Ils couvrent près de 13 % du territoire terrestre hexagonal et 11 % de la zone économique exclusive métropolitaine.

    La démarche du réseau Natura 2000 privilégie la recherche collective d’une gestion équilibrée et durable des espaces qui tienne compte des préoccupations économiques et sociales :

    • les activités humaines et les projets d’infrastructure sont possibles en site Natura 2000. Pour éviter les activités préjudiciables à la biodiversité, les projets susceptibles d’avoir des incidences sur les espèces et habitats protégés doivent être soumis à évaluation préalable ;
    • au quotidien, la gestion des sites Natura 2000 relève d’une démarche participative des acteurs du territoire. Un comité de pilotage définit pour chaque site des objectifs de conservation et des mesures de gestion qui sont ensuite mis en œuvre sous forme de contrats co-financés par l’Union européenne.

    Le rôle de l'OFB

      Le ministère de la Transition écologique a délégué à l'Office français de la biodiversité, le rôle de référent national technique et scientifique (avec l'appui de l'Unité mixte de service Patrinat, regroupant des équipes du CNRS, de l'OFB et du MNHN).

      L'OFB intervient pour :

      • l’animation du réseau des gestionnaires Natura 2000 à l’échelle nationale,
      • les avis techniques des plans, programmes et projets ayant des incidences éventuelles sur les habitats et espèces d’intérêt communautaire et les actions de police afférentes,
      • la gestion ou la co-gestion de sites marins (appui au ministère, opérateur direct, appui aux opérateurs, inventaires, montage de projets européens, appui financier…),
      • l'appui à la mise en réseau des sites Natura 2000 entre eux et avec les autres sites protégés.
      ocher colonisé par des éponges, algues rouges encroûtantes, udotées (Flabellia petiolata), faux coraux (Myriapora truncata), échinodermes et vers polychètes. Crédit photo : Florian Holon / OFB

      L'organisation nationale et territoriale de l'OFB permet une implication à différentes échelles :

      • nationale, via les différents services centraux notamment en appui au Ministère et aux gestionnaires Natura 2000 sur tout le territoire métropolitain par l’animation de réseau, la professionnalisation, l’appui technique, l’appui scientifique, l’expertise…
      • régionale, grâce aux équipes des directions régionales et antennes de façades maritimes métropolitaines (pour les sites marins)
      • locale, grâce aux équipes des services départementaux (avis techniques, police), mais aussi pour les sites marins, de parcs naturels marins impliqués dans la protection des espèces et des habitats concernés et voire parfois de sites Natura 2000 présents dans le périmètre de parc.

      L’OFB, animateur du réseau national

      vignette_67_33
      Crédit photo : Mara Rihouet / OFB
      texte_p_67_33

      Le Centre de ressources Natura 2000, coordonné par l'Office français de la biodiversité, anime le réseau des professionnels Natura 2000. Il a pour objectif de mettre en commun les connaissances, savoir-faire et expériences des gestionnaires des 1 780 sites Natura 2000 terrestres et marins. Le Centre de ressources a également la responsabilité de professionnalisation et d’accompagnement technique de ces acteurs oeuvrant au quotidien pour la préservation des habitats et espèces d’intérêt communautaire.
      Ce réseau est constitué de l'ensemble des opérateurs et animateurs des sites Natura 2000, ainsi que des services de l’État concernés, notamment le ministère de la Transition écologique.

      L’OFB, référent scientifique

      L'UMS-PatriNat apporte un appui scientifique au ministère de la Transition écologique pour la constitution du réseau Natura 2000 et l'évaluation de sa pertinence.

      L'unité intervient en tant qu’expert national pour toute demande concernant la mise en œuvre du réseau national et veille à la cohérence scientifique des informations contenues dans la base de données nationale dont elle a la charge.

      Depuis 2017, l'UMS s'est engagée auprès du Ministère et de l'OFB dans un projet d'évaluation de l'efficacité des mesures de gestion dans le réseau Natura 2000.

      Crédit photo : Thomas Gendre / OFB
      vignette_67_33
      Premier espace protégé français de droit privé, la réserve ornithologique des Sept-Îles a été mise sous protection en 1912 par la LPO qui luttait alors contre le massacre des macareux moines sur ce site. Crédit photo : Antoine Forget / OFB
      texte_p_67_33

      L'OFB, opérateur de 107 sites marins

      Chaque site est géré par un opérateur et dispose d'une instance de gouvernance rassemblant l'ensemble des acteurs locaux concernés.
      Cet opérateur peut être une collectivité, un regroupement de professionnels (ADASEA, comité local des pêches...), une association de protection de l'environnement ou un établissement public.

      L'OFB est opérateur de 107 sites marins, souvent en cogestion.

      Le projet Marha

      Le projet Life Marha a pour objectif d’améliorer l’état de conservation des habitats naturels marins tout en mobilisant l’ensemble des parties prenantes de Natura 2000 en mer et en utilisant différentes sources de financements.

      L’Office français de la biodiversité coordonne ce projet national avec onze autres partenaires.

      Ce projet Life intégré porte sur huit ans (2018-2025), concerne 170 sites Natura 2000 en mer et dispose d'un budget propre de 22 millions d'euros.