Actualités
Toutes les régions

Sécheresse 2020 : où en sommes-nous ?

Réglementation
Sensibilisation

Actuellement 64 départements sont soumis à des mesures de restriction d'eau à cause de la sécheresse dont 13 sont en crise. Pour répondre à cette situation, l'Office français de la biodiversité (OFB) et le ministère de la Transition écologique (MTE), mènent plusieurs actions.

La sécheresse est le résultat du manque de pluie combiné aux températures élevées et une surconsommation de l'eau. Dans la plupart des départements français, la quantité de pluie des saisons passées est déficitaire et les prélèvements en eau dépassent la quantité d’eau disponible en cette saison.

Surveiller et informer au quotidien

Pour mieux comprendre et anticiper l'assèchement des cours d'eau, un Observatoire national des étiages (Onde), a été mis en place en 2012. De juin à octobre, lorsque les débits des cours d'eau sont exceptionnellement faibles (étiages), les agents départementaux de l'OFB réalisent des observations terrain sur les assecs et les ruptures d'écoulement d'eau. En période de sécheresse, les observations sont transmises aux autorités départementales qui peuvent décider des restrictions d’usages de l’eau.

Ce suivi permet également de mieux comprendre les relations entre les rivières et les nappes souterraines. Le bilan de ces premières années d'observations est disponible sous forme de Dataviz.

vignette_67_33
texte_p_67_33


Chaque citoyen peut également devenir observateur et participer à la surveillance des cours d’eau via le programme de sciences participatives En quête d’eau porté par l’OFB.

Les observations saisies sur le site alimentent une carte participative permettant de rendre compte de la situation. À ce jour, 2 234 observations ont été réalisées.

Tous les mois, un bulletin national de la situation hydrologique en France est publié. Il est constitué d’un ensemble d’informations issues de différents partenaires, portant notamment sur la pluviométrie et la sécheresse des sols (Météo-France), les débits des cours d’eau (DREAL de bassin et SCHAPI), les niveaux des nappes d'eau souterraine (BRGM), les observations sur les étiages de cours d’eau (OFB) et le remplissage des barrages-réservoirs (EDF, VNF, EPTB…).

Restreindre les usages et contrôler les mesures de restrictions

Dans plusieurs départements, certains préfets ont été amenés à prendre des mesures exceptionnelles de limitation ou de suspension des usages de l'eau. Pour connaître les restrictions actuellement en vigueur, le ministère de la Transition écologique met à disposition une carte actualisée chaque jour qui recense tous les arrêtés de restriction d'eau département par département.

Source : Propluvia

Sur l’ensemble du territoire, les  inspecteurs de l’environnement de l’OFB veillent au quotidien au respect de ces mesures de restrictions. Ils sensibilisent à la règlementation, contrôlent les prélèvements et le niveau minimum des cours d’eau. En 2019, année exceptionnellement sèche, 6000 opérations avaient donné lieu à l'ouverture de 266 procédures de sanction pour non-respect de la règlementation.

Mettre en œuvre des bons gestes pour économiser l'eau

En situation de sécheresse, Il est important que les collectivités locales, les agriculteurs, les industriels et les ménages maîtrisent leur consommation d’eau quotidienne.

Ainsi, les agriculteurs et les agriculteurs (50% de la consommation d’eau) et les industriels (25%) sont encouragés à réduire leur consommation d’eau, en adoptant de nouvelles pratiques plus économes comme le recyclage des eaux de nettoyage.

25 % de la consommation en eau relève de la sphère domestique. Grâce à des gestes simples comme privilégier les douches ou faire fonctionner les appareils de lavage uniquement lorsqu'ils sont pleins, chacun peut réduire sa consommation d’eau.