Actualités
Océan Atlantique (Outre-mer)

Signature de 10 contrats de progrès en Guyane

Milieu aquatique

L’ensemble des collectivités guyanaises dispose désormais d’une garantie contractualisée des investissements prioritaires pour l’eau et l’assainissement du territoire.

La 4e conférence régionale des acteurs de l’eau de la Guyane s’est tenue le 1er décembre 2020. En tant qu’organisme financeur, l’Office français de la biodiversité (OFB) participait aux échanges.
Au cours de cette réunion, les dix derniers contrats de progrès des services publics d’eau potable et d’assainissement ont été signés par les collectivités concernées.

Ce nouveau mode de contractualisation est à la fois un instrument de mobilisation et de coordination des fonds mis à la disposition de la collectivité, un outil de dialogue concerté entre les bailleurs et la collectivité, et une démarche d’amélioration des performances techniques et financières des services.
D’une durée de 5 ans, il précise les actions d’amélioration à court, moyen et long terme à mettre en œuvre notamment au niveau de la gestion du patrimoine, de la planification, du service eau potable et du service assainissement. Il est obligatoire pour bénéficier des aides publiques du plan eau DOM.
Avec ces 10 dernières signatures, l’ensemble des collectivités de Guyane est désormais couvert par un contrat de progrès qui garantit les investissements prioritaires au niveau de l’eau et l’assainissement pour les 5 années à venir.

Cette réunion a également été l’occasion pour l’Agence française de développement (AFD) et l’OFB de présenter le volet formation du plan eau DOM. Il consistera en la formation de l’ensemble des collectivités pendant 3 ans afin de faire monter en compétences leurs agents sur les sujets techniques et administratifs de la gestion de l’eau et de l’assainissement (ingénierie financière, politique tarifaire, gouvernance des services d’eau…).