Les bienfaits de la biodiversité sur notre santé

Le contact avec la nature est essentiel pour le corps et l'esprit. Il renforce les défenses immunitaires, contribue au bon fonctionnement de l'organisme et diminue le stress. La santé humaine repose sur la présence de nombreux êtres vivants indispensables à son équilibre pour faire face aux maladies. Un trésor à préserver !

Le contact avec la nature, bénéfique pour le corps et l'esprit

Marcher dans la nature, jardiner, ou simplement contempler des paysages... Toutes ces activités en plein-air contribuent au bien-être physique et à la santé mentale.

  • Elles sont bénéfiques pour le cœur, les muscles, les sens.
  • Elles contribuent à réduire l'apparition de troubles mentaux : dépressions, anxiété, stress, hyperactivité...
  • Elles régulent l'humeur, aident à se concentrer, à apprendre.
  • Elles sont aussi l'occasion de rencontrer d'autres personnes.

Les expériences de nature sont indispensables à tous les âges de la vie.

Se promener en forêt pour renforcer les défenses immunitaires

Rien ne vaut un bon bol d'air, surtout quand on mène une vie sédentaire en ville ! Les promenades en forêt pourraient renforcer les défenses immunitaires et diminuent le stress.

Fréquenter la nature pour mieux apprendre

Des enfants qui grimpent dans les arbres, ramassent les feuilles mortes, observent les petites bêtes s'épanouissent... Les enseignants qui emmènent régulièrement leurs élèves dans la nature constatent qu'ils deviennent plus agiles, sont plus attentifs et mémorisent mieux de retour en classe. En famille aussi, les expériences de nature, comme celles organisées par la Fédération Connaître et Protéger la Nature sont bénéfiques pour les petits et les grands.

 

Crédit : StockSnap - Pixabay

Jardiner pour se sentir mieux

Rien de plus apaisant que de semer ou de planter. Un phénomène qui peut s'expliquer par le fait que le sol contient une bactérie, aux effets bénéfiques. Quand on la touche ou quand on la respire, la production de sérotonine (un messager chimique que certains surnomment l'hormone du bonheur) s’active dans le cerveau. Le jardinage stimule les sens. Au contact des fleurs ou des plantes aromatiques, on se souvient des odeurs ou des petits plats que l'on aimait tant. C'est pourquoi des jardins thérapeutiques sont créés pour accueillir des personnes âgées, handicapées ou souffrant de maladies dégénératives telles que la maladie d'Alzheimer.

 

Jouer et apprendre au jardin, Toucher, sentir, puis gouter ce que l’on a planté. Crédit :Yann Avril / Biosphoto
Menthe, sauge, immortelle... Que de voyages à travers les plantes aromatiques... Crédit : Philippe Giraud / Biosgarden / Biosphoto

La biodiversité, base d'une alimentation saine

L'alimentation est l'une des clés de la santé. Mieux l'on se nourrit et plus on a des chances d'échapper au diabète, à l'hypertension artérielle, à l'obésité... Pour bien manger, il faut avoir accès à une nourriture variée en quantité suffisante. Pour cela, il est prioritaire de préserver la biodiversité dans les champs.

La diversité, source d'une nourriture équilibrée

Plus un régime alimentaire est diversifié, plus l'organisme tire bénéfice d'une source de nutriments variés indispensables au fonctionnement du corps. En consommant une grande diversité de fruits et légumes, on peut éviter d'avoir des carences en vitamines ou en minéraux qui affaiblissent l'organisme. La diversité est indispensable à notre santé !

La diversité, promesse de récolte

Des cultures diversifiées freinent la propagation des maladies (virus, bactéries, champignons...) et limitent les dégâts sur les cultures que peuvent occasionner certains animaux devenus de véritables ravageurs (insectes, mammifères, oiseaux...). Les adventices sont aussi des alliées pour la culture.

Crédit : Ella Olsson - Pexels

Une eau de qualité, fondamentale pour la santé humaine 

Les prairies, les haies, les forêts absorbent l'eau de pluie, limitent le ruissellement et filtrent les polluants. Elles permettent une épuration naturelle. De quoi limiter le coût de la dépollution nécessaire pour rendre l'eau potable qui représente un milliard d'euros par an en France !

La biodiversité, notre armoire à pharmacie

Des soins au naturel

Les animaux se soignent avec des remèdes naturels. Ils pourraient être la source de nouveaux médicaments pour les humains.

Des savoir-faire ancestraux

De tout temps, les peuples ont puisé leurs remèdes dans la nature. Aujourd’hui encore, une large partie de l'humanité se soigne en faisant appel à ces pratiques, souvent moins coûteuses, dont l'intérêt est reconnu par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais certaines plantes sont menacées et des médecines traditionnelles disparaissent avant même qu’elles aient fait l’objet d’études ethnopharmacologiques.

 

Des médicaments tirés de la nature

Plus de la moitié des médicaments sont issus de la nature et des plantes. Les molécules qui ont une action thérapeutique sont soit utilisées directement dans les médicaments, soit le plus souvent isolées puis synthétisées en laboratoire. Aujourd'hui, la fabrication de médicaments dépend moins des ressources naturelles, mais celles-ci demeurent très précieuses pour notre santé.

Crédit : Julie Molinier / OFB
Crédit : Frédéric Tournay / Biosphoto
PHOTO de tamier (Tamus communis). Crédit : David Massemin / Biosphoto

Le corail, par exemple, produit des molécules chimiques pour se défendre, qui sont utilisées dans le traitement du cancer, du sida... Une raison de plus pour protéger la biodiversité !

L'écorce de saule blanc contient de la salicyline, une molécule que l'on a synthétisée pour fabriquer des comprimés d'aspirine.

Les racines de tamier, une plante grimpante, sont utilisées pour créer des remèdes contre les douleurs articulaires.

Crédit : Frédéric Tournay / Biosphoto
Crédit : Marzena P. - Pixabay
Crédit : Dimitris Vetsikas - Pixabay

L'arnica des montagnes entre dans la composition de médicaments pour soigner les coups et les bosses.

L'if du Pacifique, l'if d'Europe et la pervenche de Madagascar ont été utilisés dans des traitements anticancéreux.

Une moisissure est à l'origine du premier antibiotique, la pénicilline.

Une pharmacie dans le jardin

La culture de plantes à usage thérapeutique s'est développée à travers les siècles en France. Il existe même un répertoire officiel de la pharmacopée française recensant près de 500 plantes reconnues pour leurs propriétés médicinales : angélique, lavande, mauve, sauge...

L’actuel jardin des plantes à Paris était le jardin royal des plantes médicinales créé au XVIIe siècle, digne successeur des jardins des simples dans les monastères du Moyen Age

Herbes aromatiques - Pixabay

La biodiversité, une arme imparable face aux maladies

La diversité génétique, un atout pour la santé
Plus les individus d'une même espèce ont des gènes différents et plus leur population est capable de s'adapter aux changements de l’environnement et de résister aux maladies.

La diversité génétique, un atout pour la santé

Plus les individus d'une même espèce ont des gènes différents et plus leur population est capable de s'adapter aux changements de l’environnement et de résister aux maladies.

En Colombie, deux espèces de grenouilles menacées se sont naturellement hybridées. En associant leurs gènes, elles ont donné naissance à une nouvelle espèce. Elles semblent avoir ainsi augmenté leurs chances de survie.

Sources : Wiley online library , www.especes-menacees.fr

Le microbiote, un allié à préserver

Notre organisme abrite une grande diversité de gènes, mais aussi de bactéries, de virus, de champignons. Les contacts fréquents avec la nature exposent à de nouveaux microbes qui renforcent le microbiote et le système immunitaire. Une piste pour aider à prévenir l'apparition de l'asthme, de l'allergie ou de certaines maladies inflammatoires ou auto-immunes.