Les parcs naturels marins et le sanctuaire de mammifères marins Agoa

Au plus près des territoires et des enjeux du milieu marin, les neuf parcs naturels marins ont pour objectifs de mieux connaitre et protéger la mer ainsi que de soutenir le développement durable des activités maritimes. Le sanctuaire Agoa aux Antilles est, quant à lui, exclusivement dédié à la protection des mammifères marins. Les parcs naturels marins et le sanctuaire Agoa font partie de l’Office français pour la biodiversité.

Qu’est-ce qu’un parc naturel marin ?

vignette_67_33
texte_p_67_33

Le parc naturel marin est un espace protégé en mer (ou « aire marine protégée »). C’est un outil de gestion du milieu marin, créé par la loi du 14 avril 2006.
Adapté à de grandes étendues marines, il a pour objectif de contribuer à la protection, à la connaissance du patrimoine marin et de promouvoir le développement durable des activités professionnelles (pêche, transport maritime, énergies renouvelables…) et de loisirs (nautisme, pêche de loisir, kayak, surf…) liées à la mer.

Jusqu’à la création de ce nouveau statut de protection, divers outils servaient les stratégies de conservation du milieu marin. Peu d’initiatives concernaient à la fois le littoral et le large et offraient un cadre de gouvernance adapté.

C’est sur la base de ce constat qu’est née, dans les années 90, l’idée de créer ce nouvel outil qui peut être mobilisé de la côte vers le large, dans la limite des 200 milles nautiques.

Concilier protection et développement durable

Le décret de création d'un parc naturel marin définit trois composantes indissociables :

  • un périmètre, souvent vaste et comprenant de multiples usages,
  • des orientations de gestion fixant les enjeux du parc sur son territoire,
  • la composition de son conseil de gestion, organe de gouvernance du parc.

Le projet de territoire est spécifié dans un plan de gestion qui fixe les objectifs et finalités du parc à 15 ans. Il est élaboré par le conseil de gestion avec l’appui de l’équipe du Parc et est soumis à l’approbation du CA de l’Office français pour la biodiversité.
Il sert de cadre pour définir le programme d’actions annuel.

Les actions conduites portent sur :

Et ceci dans tous les domaines d’intervention du parc :

  • le patrimoine naturel,
  • l’interface terre-mer,
  • la qualité de l’eau,
  • les usages professionnels dont la pêche, le tourisme et le nautisme,
  • le patrimoine culturel,
  • l’éducation à l’environnement,
  • la gouvernance.

Le Parc rend compte de son action dans son rapport d’activités annuel.

Le conseil de gestion

Un parc naturel marin est gouverné par ceux qui utilisent l’espace marin : usagers professionnels, usagers de loisirs, élus,  associations de protection de l’environnement, scientifiques, services de l’Etat. Ils siègent au sein d’un conseil de gestion qui se réunit plusieurs fois par an pour prendre les décisions. Ces décisions sont publiées dans le recueil des actes administratifs de l’OFB.

Les conseils de gestion agissent sur délégation du conseil d’administration de l’OFB, qui met également à leur disposition les moyens humains, techniques et financiers nécessaires à leur action.

Le conseil de gestion d’un parc naturel marin

Neuf parcs naturels marins

La France compte neuf parcs naturels marins : six en métropole et trois dans les Outre-mer. Le réseau des parcs marins a été constitué en 10 ans, avec le premier parc créé en 2007 en mer d’Iroise et le dernier en 2017 en Martinique.

Carte d'identité du réseau

Le sanctuaire de mammifères marins Agoa

vignette_67_33
texte_p_67_33

Le sanctuaire Agoa est une aire marine protégée créée en 2010 par déclaration de la France et reconnue au titre du protocole SPAW (Specially Protected Areas and Wildlife) de la convention de Carthagène en 2012.
Il a pour objectif de garantir un état de conservation favorable des mammifères marins en les protégeant, ainsi que leurs habitats, des impacts négatifs directs ou indirects, avérés ou potentiels, des activités humaines.
Le sanctuaire couvre toute la ZEE (zone économique exclusive) des Antilles françaises (Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy), soit une superficie de 143 256 km². Il fait partie des aires marines protégées françaises les plus vastes.

Comme pour les parcs naturels marins, le sanctuaire Agoa est gouverné par un conseil de gestion, composé d’usagers locaux et de services de l’État. L'OFB est également gestionnaire direct du sanctuaire Agoa.